alaiya: (ecriture)
[personal profile] alaiya
Le bilan (en retard) des drabbles écrits pour l'arbre à drabbles de [livejournal.com profile] drakys en novembre... (c'est du 100 mots +/- 15)


Dogs / Bullets & Carnage - Heine , Badow - PG-13

Lui péter la gueule, c’est un truc que Badow rêve de faire depuis longtemps, mais qui serait de la plus absolue inutilité. C’est vrai quoi : quel est l’intérêt de s’appliquer à défoncer la tronche d’un mec si deux heures après, c’est à peine s’il s’en rappelle ? Bon, peut-être bien que sur le moment, Heine en baverait assez pour qu’il en retire une certaine satisfaction.
 
Mais en l’occurrence, même cet argument n’a plus aucune valeur. Il faut vraiment qu’il lui en colle une :
 
« Tu as failli crever, espèce de connard ! »
 
Sinon c’est lui qui va exploser.

Saint Seiya - Kiki/Jacob - PG

« Pourquoi tu voudrais faire ça ?
- Ben je sais pas, parce qu’ils le font tous ? » Dubitatif, Kiki regarde Jacob qui tortille le bout de son pied dans une touffe d’herbe, l’air mal à l’aise. Non pas qu’il n’apprécie pas son nouveau camarade, mais enfin, il n’est pas très rigolo en règle générale. Et lorsqu’il ouvre la bouche, c’est toujours pour proposer des… trucs bizarres. En même temps, quand on voit qui est son tuteur… Il soupire. Mü lui a dit et répété qu’il fallait aider Jacob à s’intégrer.
 
« Bon, ok, Mais sans la langue, hein ! »

Saint Seiya - Shura/Deathmask - G

« Je l’ai toujours été. Amoureux de toi, je veux dire. » Shura hausse les épaules. « Comme on peut tomber amoureux de son meilleur pote, sûrement. A force de t’avoir dans les jambes, il faut croire que…
- Parce que ça va être de ma faute maintenant ? »

Typique. L’ironie relève un coin de sa bouche, juste assez pour découvrir la pointe immaculée d’une canine, et au bout d’une main molle jetée par-dessus le dossier de la chaise, se consume un mégot tandis que la silhouette du Cancer s’avachit un peu plus sur son siège.

Puis il y a son regard. Aussi. Surtout.

Shura hoche la tête :

« Oui. Complètement. »

Saint Seiya - Saga - G

Subir n’était rien. Se rappeler était pire.

L’opprobre dont le gratifiaient ses pairs chaque jour qu’Athéna faisait depuis leur résurrection, était le juste châtiment que celui qui avait été jadis le noble chevalier des Gémeaux méritait, et qu’il acceptait dans un silence empreint d’humilité. Mais lorsque s’en venait la nuit, avec ses cohortes de cauchemars abreuvés par la pourriture de sa honte, la punition devenait celle qu’il s’infligeait à lui-même. Ses camarades bafoués, son jumeau condamné, sa déesse trahie. Par lui, et lui seul.

Et il avait dorénavant une toute nouvelle et longue vie imméritée pour s’en souvenir.

Saint Seiya - Shura, Camus (mention de Deathmask) - PG13

La vie de son ami lui a toujours importé autant que la sienne. Peut-être plus. Cette certitude a dicté son refus de demeurer en arrière, et sa volonté d’être quand on le retrouverait.
Mais à présent, Shura fuit la chambre aseptisée, parce qu’il ne peut pas. Soutenir la vision de son visage détruit, de son corps supplicié, lui est intolérable.
 
Il vient de vomir lorsque le plus improbable parmi ses pairs – Camus – s’agenouille devant lui et le prend dans ses bras. Alors la voix du Capricorne se brise, dans un chuchotement pour l’autre, un cri pour lui :
 
« Ils auraient dû le tuer. »

The lost Canvas (Saint Seiya) - Manigoldo - PG

Mourir de faim. Une perspective qui ne l’effraie pas, tandis que les âmes l’environnent, lucioles paresseuses dont il mène la danse d’un geste nonchalant. Après tout, la mort ne l’accompagne-t-elle pas depuis sa naissance ? Alors que ce soit de faim ou de froid, dans ce village ravagé par la peste et qui n’abrite plus que son insignifiante petite vie, mourir n’a pas d’importance.
 
Vivre non plus d’ailleurs.
 
Manigoldo lève les yeux vers le vieil homme qui lui tend la main. Qui lui dit qu’il se trompe. Il ne sourit pas en la prenant – il sait déjà que l’autre a tort.

Saint Seiya - Shura/Deathmask - PG13

« Tu n’es pas mon père. » Siffle l’adolescent dont la tignasse crasseuse contribue à rendre encore un peu plus repoussant son visage tâché d’un sang qui n’est pas le sien.

« Parce que tu en as eu un, peut-être ? »

Tel une statue drapée de justice, Shura le considère, les bras croisés.

« Ce que tu fais est Mal. »

Deathmask reporte son attention sur la gamine dont il tient le cou serré entre ses mains dorées. Elle va mourir. Et après ?
Le Capricorne saisit son bras et l’oblige à lâcher sa proie. Avec une douce fermeté.

« Ça ne t’apportera rien. Crois-moi. »

Versailles no Bara - Oscar - G

Aujourd’hui, c’est le grand jour. Celui du bal. Grand-mère s’agite, s’affole et Oscar elle-même, en dépit de l’apparence sereine qu’elle s’évertue à afficher, ne peut se défendre d’une nervosité qui lui est fort peu coutumière. Mais entre l’image de Fersen qui ne quitte plus ses pensées, et ces satanés bas dont elle ne sait comme les saisir sans les abîmer avec ses mains trop habituées à la poignée d’une épée, elle préfère donner la priorité à ces derniers.
Parce que si d’aventure, elle se voit dans l’obligation de fuir un danger – celui de son cœur par exemple – mieux vaut des bas correctement attachés.




From:
Anonymous( )Anonymous This account has disabled anonymous posting.
OpenID( )OpenID You can comment on this post while signed in with an account from many other sites, once you have confirmed your email address. Sign in using OpenID.
User
Account name:
Password:
If you don't have an account you can create one now.
Subject:
HTML doesn't work in the subject.

Message:

 
Notice: This account is set to log the IP addresses of everyone who comments.
Links will be displayed as unclickable URLs to help prevent spam.

April 2012

S M T W T F S
123456 7
8 91011121314
1516171819 2021
22232425262728
2930     

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated 27 July 2017 06:43 am
Powered by Dreamwidth Studios